Entretien avec Hubert Picquier, Membre du COMEX de la FFT chargé du Padel

Cet article vous plait ? N'hésitez pas à le partager

De nombreux clubs privés ferment. On pense au 1er central Padel à Lyon, au Fox Center à Boulogne, au Spot In à Rennes…Ce sont aussi grâce à ces clubs « morts en première ligne » que le Padel se développe encore et favorise l’ouverture dans des structures publiques. Comment peut-on les aider ?  effet, aujourd’hui, il faut remercier les structures privées qui se sont lancées dans le Padel en France. Ceux que vous citez ont en effet dû fermer (même si le Fox Center a trouvé un repreneur). D’autres, fort heureusement, continuent de se développer. Il est vrai qu’un club privé reste une entreprise à part entière, et le modèle économique pour que la structure soit viable financièrement n’est pas simple

Entretien bientôt en ligne !

Jonathan Uzan

Read Previous

Des blessures à prévoir au WPT Madrid ?

Read Next

Les joueurs français présents au WPT de Madrid

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *