Entretien avec Daisuke Shoyama, 1er joueur Asiatique sur le circuit pro du WPT

Cet article vous plait ? N'hésitez pas à le partager

Le joueur vétéran est entré dans l’histoire lors du tournoi WPT de Valladolid en devenant le premier joueur Asiatique à participer à une épreuve du World Padel Tour. Daisuke Shoyama nous explique ici comment il a vécu ce moment mais aussi la difficulté pour lui d’être au très haut niveau dans un pays ou la concurrence est minime et le Padel très discret.

Tu es le premier joueur asiatique à avoir participé à un tournoi du World Padel Tour. Quel a été ton sentiment juste après le match et quel est désormais ton sentiment quelques jours après ? 

J’étais perdu immédiatement après le match. Il n’y avait pas de sentiment de frustration. Il y avait trop de différence de niveau.

Après quelques jours, je me dis qu’il y avait peut-être moyen de jouer un peu différemment, de faire un peu plus. 

Quelle image te faisais-tu du World Padel Tour avant de venir ? As-tu été surpris ? 

J’avais déjà vu le WPT sur Internet. Je suis aussi allé voir le MasterFinal 2017.

La même année, j’ai également assisté au match d’exhibition de Maxi-Sanchez, Cristian, Stupa, Mati.

Bien sûr, à ce moment-là, j’ai été surpris, mais à Valladolid, c’était encore plus surprenant pour moi. 

Je ne pensais pas que c’était si rapide au niveau des qualifications. J’imaginais un rythme plus posé, plus lent. 

J’ai aussi été surpris par la jeunesse des joueurs et leur maturité. 

Tu es numéro 1 au Japon. Qu’est ce que le Padel au Japon ? Y-a-t’il beaucoup de joueurs, de clubs, de tournois ?….

L’année dernière, il y a eu 53 matchs officiels au Japon.

Le nombre total de joueurs inscrits est de 222 hommes et femmes.

Cependant, il n’y a que 20 à 30 personnes réellement engagées dans la compétition. Il y a 12 clubs de padel et 21 courts.

Au Japon, personne ne considère le Padel comme une compétition. 

Quel est ton niveau et le niveau d’une façon générale entre le Japon et les autres pays d’Asie ? 

A titre personnel, je n’ai jamais perdu ni cette année ni l an passé au Japon. 

A Valladolid, j’ai perdu pour la premiere fois depuis un sacré moment ! 🙂 

Existe-t-il des championnats asiatiques comme il peut exister des championnats d’Europe ? 

La FIP 125 a eu lieu en mars de cette année. Il y avait notamment le Japon, l Australie, le Quatar et l Inde comme pays participants. 

Nous avons battu le Qatar en quart de finale puis perdu en demi-finale contre l’Australie qui est devenue championne dans la foulée.

En Asie, l Australie est à priori la meilleure équipe suivie par le Japon. Nous avons perdu 2 fois contre eux car nous nous étions déjà inclinés lors du championnat du monde en 2018.

A titre plus personnel, es-tu joueur professionnel de Padel au Japon ou as-tu une activité en plus ? 

Le Japon n’a pas encore de système professionnel.

Je travaille comme entraîneur de padel et je fais également des activités pour les joueurs.

Pour venir à ce tournoi, tu as fait appel à du crowdfunding. Ta venue a été populaire et médiatique au Japon ou cela a été compliqué pour trouver les fonds ? 

Oui, c’était la première fois que l’on utilisait le crowdfunding.

Je me suis aussi servi des réseaux avec Facebook, Instagram, Twitter..

Pour ceux qui connaissent le Padel au Japon, je suis une mini célébrité mais à l’échelle du Pays, très très peu de gens me connaissent. 

En tout cas pour les fans de Padel, les gens étaient très impatients et les fonds ont été collectés plus tôt que prévu. 

Le premier tournoi est difficile pour tous les joueurs qui arrivent sur le circuit. A-t-on une chance de te revoir sur un prochain tournoi ? 

Oui, j’aimerais beaucoup. Mais avec mes capacités actuelles, je n’obtiendrais pas un meilleur résultat. Il faut que je progresse. M’améliorer, m’améliorer et encore m’améliorer.

Je veux revenir cette année ou l’année prochaine.

Jonathan Uzan

Read Previous

Paquito / Lebron et Marrero / Ortega, grands favoris des finales du WPT Bastad

Read Next

La lutte des ex chez les femmes

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *